L’historique du Domaine

VIGNERONS DE PERE EN FILS DEPUIS LA FIN DU XIXème siècle

A la fin du XIXème siècle Pierre DOREAU originaire de la région de Nolay est venu replanter les vignes détruites par le phylloxéra en temps qu’ouvrier. En même temps il acquit quelques parcelles.

Son fils Eugene, agriculteur, viticulteur et employé communal s’installa dans la maison actuelle. Sa femme Marcelle l’aida dans ses tâches.

Ses 2 fils Maurice et Robert, à la fois métayer et propriétaire prirent le relève, et à partir de 1960, aidé de Marguerite (épouse de Maurice) ne se consacrèrent plus qu’à la viticulture.

Gérard arriva sur le domaine qu’il modernise et agrandit tout en conservant la tradition, il développa la vente en bouteille.

A partir de 1994 il fut accompagné dans son travail par Réjane son épouse.

La continuité est assurée par Jérôme et Emilie qui sont installés sur le domaine.

Méthodes de culture

Nous produisons des vins de terroir authentiques en cultivant des cépages nobles sur une surface de 6 ha :

Pour les Monthelie, Monthelie 1er cru, Pommard et Pommard 1er cru

Pour les Monthelie, Meursault, Saint-Romain, Bourgogne côte d’or

Pour le bourgogne aligoté

Les méthodes de culture et de vinification sont dans une logique de viticulture durable, respectueuse de l’environnement et des terroirs.

Nos efforts nous ont permis d’obtenir la certification Haute Valeur Environnementale (niveau 3) en 2019.

Nous pratiquons surtout la taille Guyot et parfois la taille cordon de Royat en ne laissant que 8 yeux par ceps pour limiter le rendement.
Ensuite un ébourgeonnage strict nous permet de réduire le nombre de raisins. Puis vient un effeuillage précoce pour obtenir une meilleure aération des ceps et une meilleure maturité.

Les vignes sont labourées de mars à juillet, le reste de l’année nous laissons s’installer un couvert végétal naturel, les contours sont enherbés.
Les traitements sont raisonnés en utilisant le plus possible des produits autorisés en agriculture biologique.

Les vendanges se font manuellement. Les raisins rouges triés, égrappés, sont mis en cuves et fermentent naturellement une dizaine de jours, avec des remontages puis des pigeages journalier et un contrôle des températures.

Les raisins blancs vont directement dans le pressoir. Les jus unifiés fermentent directement en futs avec un bâtonnage régulier.

L’élevage, en fûts de chêne Français (dont 10% en fûts neufs) dure 12 à 15 mois dans nos vieilles caves. Il apporte des tanins, un léger gout boisé, de l’élégance et de la finesse.Une fois la fermentation malo-lactique terminée les vins sont soutirés. A la fin de l’élevage les vins sont unifiés en cuve avant d’être mis en bouteille par nos soins.

0